!css

Production d'énergie nette zéro : l'ambition et les financements augmentent

11/07/2022

ENEL : la première obligation mondiale liée à la durabilité d’un groupe multinational énergétique impliquant une décarbonation complète

Enel a poursuivi sa stratégie et son modèle d'entreprise orientés vers le développement durable avec le lancement d'une nouvelle obligation multi tranche de 3,5 milliards de dollars américains liée à la durabilité sur les marchés américains et internationaux.


À partir de l'obligation inaugurale liée aux ODD (Objectifs de développement durable) de 1,5 milliard de dollars américains émise en 2019, les nouvelles obligations et les instruments de financement émis par Enel sont liés à la réalisation des objectifs de développement durable du Groupe. Le Groupe s'est engagé à réduire les émissions directes de gaz à effet de serre provenant de la production d'électricité et de chaleur d'ici 2040 (Scope 1, émissions de gaz à effet de serre produites directement au niveau de l'entreprise). Cet engagement contribuera à la réalisation de l'objectif de développement durable n° 13 des Nations Unies (action en faveur du climat) et s'inscrira dans le cadre du financement lié à la durabilité du Groupe.


Enel franchit également une nouvelle étape stratégique vers sa politique de refinancement. Elle inclut le plus long KPI (Key Performance Indicator) jamais utilisé se finissant en 2040. Pour la première fois pour un groupe multinational énergétique, une obligation est liée à une trajectoire vers une décarbonation complète, la tranche à 30 ans de cette émission étant liée à l'objectif du Groupe d'atteindre zéro émission directe de gaz à effet de serre (Scope 1) d'ici 2040 pour la production d'électricité et de chaleur.


Enel a avancé de 10 ans son engagement " Net Zero ", de 2050 à 2040, pour les émissions directes et indirectes liées à la production d'électricité. Cet engagement comprend le déploiement de nouvelles capacités renouvelables pour disposer d’un parc 100% renouvelable d'ici 2040, l'abandon progressif de la production au charbon d'ici 2027 et l'abandon de la production et de la vente de gaz d'ici 2040.


L'émission réussie de l'obligation liée au développement durable est une reconnaissance de la stratégie de développement durable du groupe et de sa capacité à générer de la valeur en contribuant à la réalisation des objectifs de développement durable. Cette nouvelle émission permet également d'accélérer encore la réalisation des objectifs du Groupe en matière de sources de financement durable sur sa dette brute totale, fixés à environ 65% en 2024 et à plus de 70% en 2030.


Enfin, malgré un environnement de marché difficile en 2022 en raison de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, de l'inflation, de la hausse des taux et du blocage de la Chine, Enel a déjà émis avec succès l'équivalent d'environ 7 milliards d'euros d'obligations en EUR, USD et GBP, un résultat exceptionnel qui souligne une fois de plus le fort appétit des investisseurs du monde entier pour le crédit et la stratégie de durabilité d'Enel.


Depuis l'obligation inaugurale liée au développement durable émise en 2019, Société Générale a accompagné Enel dans plusieurs transactions couronnées de succès, notamment la plus grande obligation liée au développement durable (SLB) en EUR et USD en 2021, plusieurs instruments dérivés liés au développement durable, dont le premier swap de taux d'intérêt et de devises au monde lié au développement durable en 2019, et le contrat de garantie lié au développement durable pour un montant total de 440 millions d'euros. 

Une fois de plus, Société Générale est fière d'accompagner Enel dans une transaction aussi stratégique, qui témoigne d'une relation de confiance et de longue durée.

« Avec cette nouvelle obligation liée au développement durable, nous accélérons encore la réalisation de nos objectifs de financement durable et mettons pleinement en œuvre le concept de capitalisme des parties prenantes. La création de valeur à long terme ne sera possible que si elle repose sur des modèles d'entreprise durables et tenant compte de toutes les parties prenantes concernées. Cette transaction, la première de ce type à être lancée par un groupe multinational énergétique, comprend également une tranche liée à l'objectif du groupe Enel d'atteindre zéro émission directe de gaz à effet de serre d'ici 2040. La transaction contribuera à la trajectoire de réduction du coût de la dette fixée pour la période 2022-2024, à la mise en œuvre de notre Stratégie qui sera bénéfique pour toutes nos parties prenantes ainsi qu'à l'indépendance énergétique des pays où nous opérons. »

Francesco Starace,
PDG du groupe Enel

« Enel reste à l'avant-garde du marché des obligations durables. Le succès de sa dernière obligation liée à la durabilité à triple tranche en USD est une autre reconnaissance de l'ambition de la stratégie de durabilité de l'entreprise, notamment reflétée dans son objectif d'émissions nettes zéro du Scope 1 avancé de 10 ans à 2040. Autre preuve de l'approche innovante d'Enel, la tranche à 30 ans de la transaction est la toute première obligation liée à la durabilité d'un groupe énergétique à inclure une voie de décarbonation complète.

Société Générale est honorée d'être un partenaire privilégié et à long terme d'Enel dans son parcours de financement durable, depuis ses obligations vertes et ses premières obligations liées aux ODD jusqu'aux dernières transactions et aussi pour les années à venir. »

Stéphane Marciel,
responsable des obligations durables, Société Générale