!css

Premier prêt vert certifié Climate Bonds Standard pour le secteur du transport maritime

21/10/2021

Un prêt vert, le premier en son genre, accordé au secteur des transports maritimes, aidera la compagnie néo-zélandaise KiwiRail à mettre en service et à moderniser progressivement deux ferries hybrides électriques/diesel qui permettront a la Nouvelle-Zélande d'atteindre ses ambitieux objectifs en matière de développement durable.

KiwiRail, qui exploite et entretient le réseau ferroviaire néo-zélandais, a innové dans le secteur du transport maritime en réalisant le tout premier prêt vert pour le transport maritime certifié selon les normes du Climate Bonds Standard. 

Ce prêt novateur de 350 millions de dollars néo-zélandais (NZD) - environ 210 millions d'euros - est une transaction très médiatisée dans un secteur difficile à maîtriser, pour lequel la technologie et les carburants nécessaires à une décarburation complète n'existent pas encore. Il s’agit d’une opération qui combine un financement innovant avec une conception et une ingénierie à l'épreuve du futur.

Les recettes serviront à financer la commande par KiwiRail de deux nouveaux ferries ultramodernes qui transportent des wagons, des véhicules routiers et des personnes à travers le détroit de Cook. Ils constituent un lien vital entre les îles du Nord et du Sud de la Nouvelle-Zélande et un élément essentiel de l'économie du pays. Les deux ferries ajouteront une capacité supplémentaire tout en réduisant les émissions de carbone de 40 % par rapport à la flotte actuelle en utilisant une combinaison de diesel, de batterie et d'alimentation à quai. La coque et les machines des navires ont été conçues pour permettre l'ajout de batteries (ou d'autres sources de carburant à faible teneur en carbone) au fur et à mesure qu'elles deviennent disponibles.

KiwiRail s'est fixé pour objectif de réduire de 30% ses émissions de carbone d'ici à 2030 et de parvenir à un bilan carbone net nul d'ici à 2050, conformément à l'engagement pris par la Nouvelle-Zélande dans le cadre de l'Accord de Paris. Puisque le mélange de production énergétique du pays comprend déjà 85% d'énergies renouvelables, les ferries contribueront de manière significative à l'objectif ‘zéro carbone’ de KiwiRail. 

Société Générale a agi en tant que Green Loan Coordinator pour la transaction et la banque a également mis en place un swap de taux d'intérêt en NZD pour gérer le risque de change du prêt. Société Générale a également aidé son client à obtenir la certification Climate Bonds Standard, qui exige le respect d'objectifs stricts de décarburation, à la fois lors de la mise en service des navires en 2025 et 2026 et sur une échelle décroissante qui s'aligne sur la transition vers des émissions nettes nulles d'ici 2050. 

Aucune conception de navire actuelle n'a été en mesure de répondre à ces critères, mais la conception hybride des ferries KiwiRail leur permet d'utiliser l'énergie électrique dans les ports et près des côtes, et de passer aux moteurs diesel uniquement en mer. La clé de cette certification réside dans le fait que les ferries seront équipés d'une batterie de plus grande capacité au fur et à mesure que la technologie sera disponible, ce qui permettra d'éliminer progressivement les moteurs diesel à fortes émissions. KiwiRail s'est engagé à effectuer ces mises à niveau dans le cadre du prêt.

« Nous sommes ravis de la certification Climate Bonds Standard qui est une nouvelle confirmation de l'engagement de KiwiRail à atteindre nos objectifs de réduction des émissions de carbone », a déclaré Greg Miller, PDG de KiwiRail. « Cet investissement est du genre qui ne se présente qu’une fois dans sa génération et générera d'importants avantages touristiques, économiques et environnementaux pour l'ensemble de la Nouvelle-Zélande. » 

« KiwiRail et ses partenaires ont pris une position de leader dans le secteur du transport maritime. Cette certification initiale marque un tournant pour les opérateurs et les investisseurs, ouvrant de nouvelles voies pour les investissements dans la réduction des émissions du transport maritime mondial », a déclaré Sean Kidney, PDG de la Climate Bonds Initiative. 

« La décarburation rapide des transports est essentielle à la réduction des émissions, et le transport maritime est un élément crucial de ce secteur. Cette première mondiale de certification dans le transport maritime par KiwiRail et ses partenaires marque l'adoption des meilleures pratiques internationales en matière de financement vert, et il convient de les en féliciter », a-t-il ajouté.

Des infrastructures essentielles pour un avenir moins pollué par le carbone

Capables de transporter des passagers, des véhicules à roues, y compris des camions et des voitures, ainsi que des wagons de chemin de fer, les ferries pour passagers « roll-on, roll-off » (Ro-Pax) moderniseront un élément clé de l'infrastructure de transport de la Nouvelle-Zélande, en doublant la capacité actuelle de transport de passagers et en triplant le fret ferroviaire entre les deux îles principales de la Nouvelle-Zélande. 

« Le succès de KiwiRail envoie un signal fort aux transporteurs maritimes du monde entier, démontrant les possibilités de conception de navires innovants et une approche ingénieuse pour obtenir des financements pour des projets essentiels dans un monde en décarburation », a déclaré Gwenael Delattre, Head of Shipping & Offshore Finance pour l’Asie-Pacifique chez Société Générale.

Ce financement s'appuie sur les antécédents de Société Générale en matière de financement d'opérations à faible émission de carbone pour le secteur maritime, à commencer par son rôle de Sustainability Coordinator sur le prêt lié à la durabilité de l'année dernière pour Seaspan, le plus grand loueur de porte-conteneurs au monde.1   

Le financement d'initiatives de décarburation maritime dans la région Asie-Pacifique et dans le monde entier fait partie de l'engagement de Société Générale en tant que signataire fondateur des principes de Poséidon, qui promeuvent un avenir sobre en carbone pour le secteur du transport maritime. 

« Nous sommes fiers de proposer à nos clients des solutions innovantes qui leur permettent d'avoir un impact positif. Ce financement constitue une étape importante dans le parcours de décarburation de l'industrie du transport maritime, tout en contribuant à l'objectif zéro carbone net de la Nouvelle-Zélande », a déclaré Yasmine Djeddai, Head of Sustainable Finance pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale.
 

https://wholesale.banking.societegenerale.com/en/insights/clients-successes/clients-successes-details/news/shipping-industry-sailing-into-decarbonised-economy/