!css

L'Australie sur la voie du "net zéro"

09/11/2021

Le financement vert permet aux développeurs d'infrastructures de financer des projets qui contribuent à la réalisation des objectifs de réduction des émissions des pays et des industries. Société Générale a aidé à refinancer le projet de train électrique de l’Etat du Queensland en Australie, qui contribuera aux plans de développement économique du gouvernement du Queensland tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le secteur des transports est la troisième source d'émissions de gaz à effet de serre en Australie, avec une contribution de 96 millions de tonnes de CO2 par an, soit 17 % des émissions totales du pays.1 Le transport étant un secteur "difficile à maîtriser", il nécessite une approche à long terme de la décarbonisation.

Remettre les trains sur les rails

Un prêt vert a été utilisé pour refinancer les nouveaux trains de passagers dans le sud-est du Queensland. Cette transaction historique soutient la stratégie de transition climatique du gouvernement du Queensland, qui s'est engagé à atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050.2

Les 75 trains NGR (New Generation Rollingstock) du Queensland remplacent une flotte vieillissante et augmentent la taille de la flotte du Queensland de 26 %.3 Les nouveaux trains circulent sur un certain nombre de lignes dans la région de Brisbane et seront les seuls à emprunter le tunnel souterrain de Cross River Rail, actuellement en construction et également financé par Société Générale. Le projet NGR est le deuxième partenariat public-privé (PPP) en Australie à obtenir un financement par le biais d'un prêt vert certifié.

Des caractéristiques durables 

Les nouveaux trains sont certifiés comme des transports à faible émission de carbone selon les critères de la Climate Bond Initiative4, ce qui signifie que le financement de ce projet est conforme à l'objectif de l'Accord de Paris visant à limiter le réchauffement de la planète à moins de deux degrés Celsius par rapport à l'ère préindustrielle. Les facilités de crédit du projet sont également certifiées conformément aux principes des prêts verts de l'Asia Pacific Loan Market Association (APLMA).5

Attribué au consortium Qtectic en 2014, le PPP NGR, d'un montant de 2,8 milliards d'euros (4,4 milliards de dollars australiens), était à l'époque le plus gros investissement jamais réalisé par le gouvernement du Queensland dans le domaine du transport ferroviaire – un projet qui lui permet de poursuivre la construction de son réseau de transport public et de soutenir le développement économique dans le respect de l'environnement. Le financement de ce projet illustre la manière dont des infrastructures durables peuvent être mises en place par le biais de PPP et de solutions de financement innovantes, en veillant à ce que la poursuite de la décarbonisation ne signifie pas une réduction des projets de développement.

« Nous sommes fiers d'être impliqués dans le projet NGR et nous nous félicitons du partenariat avec Société Générale pour soutenir cet important projet. NGR incarne l'engagement de John Laing en faveur de projets d'infrastructure responsables qui répondent aux besoins publics, favorisent la croissance durable et améliorent la vie des communautés dans lesquelles nous travaillons », a déclaré Ben Loomes, PDG de John Laing.

La banque des infrastructures nouvelle génération

Société Générale est intervenue dans cette transaction en tant que prêteur. Qtectic est détenu par un consortium composé de John Laing, Aberdeen Standard Investments, Itochu et Alstom, qui sont tous d'importants clients existants de la banque.

« Ce refinancement illustre comment Société Générale peut s'associer à ses clients pour créer un impact positif en proposant des solutions de transport décarbonées au service des communautés locales, tout en aidant le gouvernement de l'Etat à respecter ses engagements en matière de développement durable. Nous continuerons à contribuer au développement durable de la région par le biais de projets d'infrastructure », a déclaré Marie Vinnell, Head of Infrastructure Finance pour l'Asie-Pacifique chez Société Générale.

La décarbonisation devenant une priorité de plus en plus urgente, le financement vert soutient une nouvelle génération de projets d'infrastructure à faible émission de carbone. Pour les investisseurs, les possibilités accrues de financer des projets d'infrastructure durables les aident à décarboniser leurs propres portefeuilles. Pour les émetteurs, les obligations et les prêts verts peuvent diversifier leurs sources de financement et offrir des conditions d'emprunt attrayantes.
 

https://www.climatecouncil.org.au/wp-content/uploads/2017/09/FactSheet-Transport.pdf 
2 https://www.qld.gov.au/environment/climate/climate-change/transition/queensland-climate-transition-strategy 
https://www.railwaygazette.com/traction-and-rolling-stock/ngr-emus-ready-to-enter-service-in-brisbane/45603.article 
https://www.climatebonds.net/standard/transport 
5 https://www.aplma.com/microsites/categories/3