!css
 

L'aéroport d’Heathrow s'engage à réduire ses émissions de CO2 grâce à son emprunt obligataire lié au développement durable

24/07/2023

Le secteur de l'aviation est responsable d'environ 2,5 % des émissions mondiales de CO2 et ce chiffre ne cesse de croître (1). Consciente de l'impact du secteur, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) des Nations unies s'est fixé comme objectif d'atteindre zéro émission d'ici à 2050.

Cette transition nécessitera des efforts continus et une coordination de toutes les parties prenantes sur l'ensemble de la chaîne de valeur, y compris les compagnies aériennes, les aéroports, les fournisseurs de services de navigation aérienne, les fabricants, etc.

De nombreux exploitants d'aéroports reconnaissent leur rôle dans la décarbonation du secteur de l'aviation. C'est notamment le cas de l'aéroport d'Heathrow, l'aéroport le plus fréquenté du Royaume-Uni et d'Europe et l'un des dix premiers aéroports mondiaux en termes de nombre de passagers, qui a récemment émis avec succès son premier Sustainability-Linked-Bond (SLB), Société Générale agissant en tant que banque structurante du SLB.

L'émission a été structurée sur la base du Sustainability-Linked Bond Framework2 d'Heathrow, le meilleur de sa catégorie, et comprend deux indicateurs clés de performance (KPI) qui couvrent 100 % des émissions de carbone de l'aéroport (Scope 1, 2 et 3). C'est la première fois qu'un exploitant d'aéroport émet un instrument de financement lié au développement durable qui porte sur l'ensemble de ses émissions. Heathrow est également le premier aéroport à disposer d'une trajectoire validée dans le cadre de l'initiative Science-Based target ("SBTi"), alignée sur un scénario à 1,5 degré. 

La transaction est liée à l'engagement pris par Heathrow d'atteindre les deux objectifs de performance en termes de développement durable (Sustainability Performance Targets, SPT) suivants :

  • une réduction de 15 % des émissions de carbone "dans l'air" d'ici au 31 décembre 2030, par rapport à la base de référence de 2019 - cela comprend les émissions absolues du champ d'application 3 provenant des avions (cycle d'atterrissage et de décollage et croisière pour les vols en partance).

  • une réduction de 46,2 % des émissions de carbone "au sol" d'ici au 31 décembre 2030, par rapport à la base de référence de 2019 - cela comprend les émissions des domaines 1, 2 et 3, et cet objectif a été validé par le SBTi.

En s'attaquant aux deux types d'émissions, Heathrow s'engage à réduire toutes les sources d'émissions de manière indépendante. En outre, son plan Net Zero définit les mesures que l'aéroport prendra pour atteindre ces objectifs. Lorsqu'il ne contrôle pas directement les émissions, le plan établit comment l'aéroport travaillera en partenariat et influencera les autres parties prenantes : les passagers, les clients des compagnies aériennes et les autres entreprises qui opèrent à l'aéroport. 

L'emprunt inaugural de 650 millions d'euros lié à la durabilité a été accueilli très favorablement. 

1 Source: missionpossiblepartnership.org
2Sustainability-Linked_Bond_Framework_June_2023.pdf (heathrow.com)

Nous sommes très fiers d'avoir soutenu cette transaction innovante et progressiste qui place la barre très haut pour l'ensemble du secteur aéroportuaire. Ce cadre de référence démontre l'expertise de Société Générale en matière de conseil sur mesure et la capacité de la Banque à structurer des instruments de financement durable pour soutenir nos clients dans leur transition vers des émissions nettes nulles.
Stéphane MarcielHead of Sustainable Bonds, Debt Capital Markets