!css

Le rôle des produits alternatifs dans un monde en mutation

22/04/2021

Nous avons vécu une année 2020 totalement inédite. Si elle a été marquée par l’impact humanitaire tragique de la pandémie, cette année a également permis aux investisseurs de se rendre compte du rôle de plus en plus important que joue la manière dont nous allouons notre capital sur les enjeux sociaux, environnementaux et humanitaires actuels, et ce même dans les marchés privés.

Le nouvel environnement caractérisé par une baisse des taux d’intérêt à plus long terme a renforcé l’appétit des clients institutionnels pour les actifs alternatifs. Le segment de la dette privée et du crédit alternatif offre des solutions aux défis d’investissement de nos clients, à savoir l’accès au rendement, tant en termes relatifs qu’absolus, une meilleure diversification et une réduction du risque baissier.

Aujourd’hui, la dette privée est la troisième classe d’actifs privés derrière le capital-investissement et l’immobilier, et nous pensons que cette tendance va perdurer. Les gestionnaires ayant la taille et l’expertise nécessaires pour identifier la valeur relative, dénicher des transactions et construire des portefeuilles diversifiés sur les différents segments de la dette privée et du crédit alternatif sont les plus à même d’offrir une diversification, qui est, comme toujours, essentielle.

Cet appétit croissant est visible sur presque tous les segments de la dette privée :

  • La dette immobilière commerciale (CRE), qui peut offrir des rendements attractifs, une diversification et un faible risque, tout en étant attrayante dans un cadre Solvabilité II.
  • La dette d’infrastructure, qui combine une grande visibilité sur les flux de trésorerie futurs, des taux de défaut faibles, la génération de revenus avec une reprise par rapport aux instruments cotés et un fort effet de diversification en raison de la grande diversité de secteurs et de sous-secteurs.
  • Les titres adossés à des actifs (ABS) et les Collateralized Loan Obligations (CLO), qui offrent un accès à de vastes groupes d’actifs et à des portefeuilles granulaires dans tous les secteurs et pays.
  • Les stratégies de transfert du risque de crédit, qui offrent une exposition aux portefeuilles de base et aux portefeuilles performants des banques, lesquels constituent un excellent complément aux prêts directs spécifiques aux petites entreprises dans le segment de la dette privée.
  • Les crédits hypothécaires « prime », qui offrent une duration longue et des spreads plus intéressants.
  • Les stratégies locatives, qui donnent accès à des portefeuilles très diversifiés dans un format protecteur.
Une année riche en enseignements sur la valeur de l’investissement durable

Dans ce monde en mutation, le besoin d’investissement responsable devient de plus en plus important. Si la progression des principes ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) et de durabilité est significative, ces mesures sont moins intégrées dans les actifs non cotés. Cela s’explique en grande partie par la nature même des actifs privés et les informations associées, ainsi que par les différentes parties prenantes qui sont tenues d’intégrer ces principes dans les transactions.

Toutefois, le secteur répond à la demande croissante d’investissements durables et éthiques. En tant que l’un des plus grands gestionnaires d’actifs alternatifs au monde, AXA IM Alts s’engage pleinement à fixer les priorités du secteur et à intégrer les critères ESG à tous les niveaux de l’activité. À titre d’exemple, nous avons commencé à développer notre propre méthodologie interne de contrôle ESG au sein de notre division Prêts à effet de levier il y a plus de trois ans. Cela était essentiel en raison du caractère privé des informations relatives aux prêts à effet de levier et de l’absence d’une méthodologie standardisée en matière de notation ESG. Les actifs sont notés sur la base d’informations obtenues à partir d’un questionnaire ESG spécifique, avec une interdiction sur les armes controversées, certaines matières premières agricoles, l’huile de palme et les sociétés qui participent au changement climatique. Nous intégrons ensuite le risque de durabilité dans chacune de nos analyses d’investissement, conformément aux nouvelles réglementations.

Alors que les investisseurs n’étaient auparavant intéressés que par les méthodes de contrôle ESG, ils ont depuis revu leurs exigences à la hausse. Notre système de contrôle ESG nous permet de filtrer les investissements qui ne répondent pas aux normes environnementales, sociales et de gouvernance. Par ailleurs, grâce à nos stratégies d’impact sur les actifs privés, nous sommes également en mesure d’offrir aux investisseurs un accès à des investissements ayant un impact positif net sur la société, à la fois tangible et mesurable. Notre approche s’articule aujourd’hui autour de deux thèmes principaux : Santé et inclusion financière, d’une part, et Climat et biodiversité, d’autre part, avec un ensemble d’indicateurs de performance clairs et mesurables qui nous permettent de mesurer l’impact réel, tel que le nombre de vies sauvées, ou la quantité d’émissions de carbone évitées. Ces stratégies existent depuis un certain temps sur les marchés publics, mais sont encore relativement nouvelles sur les marchés privés. L’impact économique et social de la pandémie a renforcé la demande des investisseurs pour les investissements à impact positif. Ainsi, près de 1 milliard d’euros de nos actifs sous gestion sont aujourd’hui investis dans ces stratégies.

Au cours des dernières années, et en particulier en 2020, nous nous sommes rendu compte que les stratégies ESG ne devaient plus être considérées comme un investissement de niche ou un petit plus destiné à un petit groupe de clients. Notre rôle est d’apporter de la valeur durable à long terme à nos investisseurs, et prendre en compte les principes ESG est la meilleure façon d’y parvenir. Il reste encore beaucoup à faire, mais en tant que leader de l’investissement responsable, nous sommes pleinement déterminés à faire avancer les choses dans la bonne direction.

DEBORAH SHIRE
Directrice adjointe AXA IM Alts et Directrice monde Structured Finance
AXA Investment Managers

AXA IM Alts est l’un des leaders mondiaux de l’investissement alternatif, avec plus de 150 milliards d’euros d’actifs sous gestion et une position reconnue dans la dette privée d’infrastructure immobilière et les hedge funds. Elle supervise l’activité Global Structured Finance, qui emploie plus de 100 professionnels en Europe et aux États-Unis. En 2000, Deborah Shire a co-fondé la plateforme Structured Finance qui comptait au départ 3,5 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Elle est depuis devenue l’un des plus importants gestionnaires de crédits alternatifs en Europe, avec plus de 48 milliards d’euros sous gestion pour plus de 100 clients. Dans le cadre de ses fonctions, Deborah Shire dirige le développement et le lancement d’une gamme de produits performants et diversifiés comprenant des prêts à effet de levier, des ABS, des CLO, des ILS, des crédits hypothécaires et des investissements à impact. De 2011 à 2014, elle a occupé le poste de Directrice monde du Développement commercial au sein de l’équipe Real Assets d’AXA IM. Elle était alors responsable du financement des entreprises, des relations avec les investisseurs, du marketing et de la communication et du développement commercial. Elle a également été membre du Comité de direction d’AXA IM — Real Assets et a joué un rôle déterminant dans la création de la plateforme de dette CRE, désormais solidement reconnue en tant que leader mondial dans son domaine. Deborah Shire possède une vaste expérience au sein du groupe AXA et a occupé différents postes au sein des départements Finance et Gestion quantitative avant de rejoindre AXA IM Structured Finance en 2000. Elle est titulaire d’un diplôme d’Analyste financier de la Société française des analystes financiers et possède un diplôme en ingénierie de l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace.

 

Document ne devant pas être distribué à des clients particuliers : ce document est destiné exclusivement aux clients/investisseurs professionnels, institutionnels ou qualifiés, tels que définis par les lois et réglementations locales applicables. Sa diffusion doit être limitée en conséquence. Le présent document à visée promotionnelle ne constitue pas de la part d’AXA Investment Managers une sollicitation ou un conseil en investissement, juridique ou fiscal. Ce document ne contient pas suffisamment d’informations pour appuyer une décision d’investissement. En raison de sa simplification, ce document est partiel et les avis, estimations et prévisions figurant dans le présent document sont subjectifs et peuvent être modifiés sans avertissement préalable. Aucune garantie n’est donnée quant à la réalisation des prévisions. Les données, chiffres, déclarations, analyses, prédictions et autres informations figurant dans le présent document sont fournis sur la base de nos connaissances au moment de l’élaboration du présent document. Bien qu’un soin particulier ait été apporté à ce document, aucune déclaration ou garantie (y compris la responsabilité envers des tiers), expresse ou implicite, n’est faite quant à l’exactitude, la fiabilité ou l’exhaustivité des informations figurant dans le présent document. L’utilisation des informations figurant dans ce document est à la seule discrétion du destinataire. Ce document ne contient pas suffisamment d’informations pour appuyer une décision d’investissement. Avant de procéder à un investissement, les investisseurs sont invités à lire le Prospectus correspondant et le Document d’information clé pour l’investisseur/document du plan, qui fournissent des informations complètes sur le produit, y compris sur les frais et les risques d’investissement. Les informations figurant dans le présent document ne se substituent pas à ces documents ni à des conseils professionnels externes. Les produits ou stratégies mentionnés dans ce document peuvent ne pas être enregistrés ou disponibles dans votre juridiction. Veuillez vérifier les pays d’enregistrement auprès de votre gestionnaire d’actifs, ou à la page www.axa-im.com/en/registration-map, qui répertorie les pays d’enregistrement des fonds.En particulier, les parts des fonds ne peuvent être proposées, vendues ou remises à des « U.S. Persons » au sens de la Réglementation S du U.S. Securities Act de1933.Le traitement fiscal relatif à la détention, à l’acquisition ou à la cession d’actions ou de parts du fonds dépend du statut ou du traitement fiscal de chaque investisseur et peut être modifié. Il est vivement recommandé à tout investisseur potentiel de demander conseil auprès de ses propres conseillers fiscaux.